Question et réponse 137

Habiller un vivant pour un décédé

Question et sa réponse donnée de la Présence de l’Un le 17 février 2019.

 

Question : Cher Père Uni, qu’est-ce qui résulte en énergie lorsqu’on fait la transition/meurt et un parent ou un proche du même sexe est habillé en vêtements neufs pour que Dieu pardonne le défunt ?

Réponse : Oui, à certains endroits cette coutume existe. Ordinairement les plus proches parents du décédé donnent de l’argent à un jeune parent ou à un jeune proche du décédé du même sexe pour acheter des vêtements ou ils l’achètent les vêtements et il/elle les porte aux funérailles et après cela aussi, et si rien n’est donné en retour, comme c’est la coutume, alors celui qui a reçu les vêtements reçoit une partie du karma négatif du décédé en l’aidant ainsi à faire l’ascension et il/elle doit le transformer ensuite dans sa vie.

Par exemple on habille une jeune femme pour sa grande-mère décédée qui avait peur tout sa vie de son mari qui la frappait. Et la jeune femme commence à avoir peur de son propre mari même si auparavant elle manquait à 100 % ce sentiment en soi. Et son mari commence à la frapper ce qu’il n’a jamais fait jusqu’alors en renforçant ainsi encore plus son peur. Et la peur commence à grandir et devient une peur animale du mari dans un degré où son cerveau bloque – sa pensée. El la femme manque toute explication qu’est-ce que c’est et d’où est venu. Sans une intervention extérieure et aide d’En-Haut ce problème peut s’aggraver, si la femme manque le savoir comment se libérer de cette dette grave. Et c’est tellement facile !

Ce qu’on doit faire dans ces cas et dans chaque cas où une nouvelle manifestation négative apparaît dans sa vie est de commencer à faire chaque jour, de tout cœur et de toute âme la Pratique Spirituelle « Pénitence, Pardon et Gratitude dans 7 pas », par laquelle :
blue-doton se repent pour tous ses péchés dans toutes ses incarnations dans tous les temps et on se repent aussi pour tous les autres gens de qui on a assumé du karma négatif et de leurs imperfections (la Pénitence dans 3 pas) ;
blue-doton pardonne toutes les forces de l’illusion et leur représentants, peu importe le réseau, échelle ou niveau auquel ils appartiennent, on pardonne aussi leurs créateurs qu’ils soutiennent et renforcent cette nuisibilité dans sa vie – auparavant, en ce moment et éventuellement dorénavant (le Pardon dans 3 pas) ;
blue-doton Me remercie de tout cœur pour tout ce qui se passe, car c’est le mieux ! (la Gratitude – le sept pas de cette Pratique Spirituelle).

 

Question : Qu’est-ce qui est le mieux dans cet exemple, Seigneur, dont nous Te remercions ?

Réponse : Une très bonne question ! Chaque coutume, lorsqu’il était créé dans les temps passés, avait au fond un grand Bien mais afin qu’on puisse en profiter, on doit vivre en observation de Mes Lois et Commandements – du Seigneur.

Dans le cas décrit ci-dessus le mieux qui se passe et dont la femme est bien de Me remercier est qu’elle peut d’une très grande vitesse, avec aise et en plénitude transformer le karma négatif assumé, au cas où dès la première fois qu’elle ressent une peur envers son mari et il se comporte de façon grossière à son égard, elle fait de tout cœur et de toute âme :
blue-dotla Pratique Spirituelle « Pénitence, Pardon et Gratitude dans 7 pas » décrite ci-dessus ;
blue-dotelle et son mari se pardonnent avec la Pratique Spirituelle « Pardon avec le Proche » ou dans leurs propres mots, même brièvement mais de tout cœur et de toute âme ;
blue-dotla Pratique Spirituelle « 12 révérences ».

Comme Je vous ai déjà dit et Je vous le confirme de nouveau, ce sont les trois pratiques spirituelles avec la plus grande Force et Puissance de Dieu et du Seigneur y entremêlées et sont les plus actives pour ce temps dans lequel vous vivez actuellement et pour tous les temps suivants qui sont à venir, à l’aide de qui vous allez vous nettoyer, vous libérer et vous sauver de toute dette grave, à l’aide de qui vous allez vous préparer et passer avec succès par la Grande Transition qui est à venir.

 

Question : Cher Père Uni, Tu nous as enseignés qu’il y a un profit de chaque chose qui se passe lorsque nous Te Remercions de tout cœur et de toute âme. Quel est le profit de ce qui s’est passé dans l’exemple décrit ci-dessus ?

Réponse : Quand la femme assume la quantité de karma négatif de la grande-mère nécessaire pour que la dernière fasse l’ascension dans la Lumière des octaves Supérieures, lorsque la grande-mère est un être Clair, après cela la grande-mère va l’aider du plan subtil, de son état ascensionné, avec plus grande gratitude vers cette femme pour l’aide qu’elle lui a donnée et avec plus grande joie. Et l’aide que la femme va dorénavant recevoir d’En-Haut de sa grande-mère peut être dirigée vers elle ainsi que vers ses plus proches gens, par exemple vers son mari et enfant(s). Car quand l’enfant de la femme par exemple est dans un danger et cette grande-mère le sauve, la dernière paye sa dette pour l’aide reçue afin de faire l’ascension tout de suite après la transition, car sans cette aide, avec le karma qu’elle avait, elle n’aurait pas pu le faire seule !

Et il serait bien que la jeune femme de notre exemple allume une bougie pour cette grande-mère et la remercie pour l’aide et pas seulement elle mais tous les membres de sa famille peuvent le faire lorsqu’ils se souviennent de cette grande-mère afin de lui donner ainsi encore plus de Force et Puissance, de la renforcer et elle sera en état de les aider encore plus d’En-Haut des Octaves Supérieures de la Lumière – avec une multiplication et multiplication Divine.

 

Question : Quand est-ce qu’on assume le karma négatif du décédé – lorsqu’on porte ces vêtements ?

Réponse : Le karma négatif est complètement assumé au moment où ces vêtements sont habillés, peu importe si c’est au jour des funérailles ou peu du temps après, dès la première fois. Après cela il est sans importance si on les porte ou pas ou si quelqu’un d’autre les portera.

Question : Qu’est-ce qui est le mieux du Ton Point de vue de faire avec ce type de vêtements, cher Père Uni ?

Réponse : On peut les porter et on peut rappeler en bien le proche qui a fait la transition, pour qui on a été habillé avec ces vêtements et le décédé pourra encore plus aider. On fait ainsi lorsque le défunt est du réseau de la Lumière et fait l’ascension dans la Lumière.

Pourtant, quand le décédé est un représentant d’un des réseaux de l’illusion, alors celui qui porte les vêtements se partage avec son bon karma – elle est soit complètement enlevée, soit une grande partie d’elle qui est disponible au moment donné est enlevée – dès le premier moment où on met les vêtements – sans aucune restitution, profit ou aide après cela ou jamais.

Pour cette raison dans ces temps, si on manque le savoir auquel réseau énergétique appartient son proche décédé, il est mieux de s’abstenir d’accepter l’accomplissement de ce coutume.

JE SUIS la Présence de l’Un