Atteindre la Positivité

Seigneur Gautama Bouddha dans la présence et à l’aide de la Bien-Aimée Pallas Athéna

14 juillet 2010

JE SUIS Gautama Bouddha.

Ce qui vous attend c’est d’appliquer constamment, qualitativement et le plus complètement possible l’Enseignement reçu dans le délai imparti et dans le rythme accélérant de votre vie, en suivant les préceptes du temps. C’est le moyen pour vos âmes de survivre, de se développer et de passer à la prochaine étape de l’évolution. Je voudrais vous donner quelques conseils pratiques dont l’application vous facilitera dans le travail qui vous attend.

Plusieurs fois, nous vous avons dit d’être positifs dans vos pensées, sentiments et paroles, car alors vous êtes en état de recevoir notre Enseignement, de le comprendre et de l’appliquer dans votre vie. Cependant vous n’avez pas toujours l’état de la Positivité bien que vous ayez envie de l’atteindre et encore que vous nous envoyiez des invocations à l’aide à cet égard. Nous répondons à votre appel, mais parfois nous pouvons vous aider partiellement seulement à cause de votre propre poids karmique. Cependant, il y a des moyens simples qui sont faciles à accomplir et dont l’application vous facilitera beaucoup l’obtention de la Positivité, et de cette façon il serait plus aisé pour nous de vous donner notre aide. Car, quand vous êtes positifs, nous vous atteignons plus facilement et plus pleinement.

De tels moyens sont la Joie et la Gratitude.

Quoi qu’il arrive dans votre vie, remerciez Dieu et le Père en souriant. Prenez conscience que même la plus dure situation est salutaire pour votre âme et acceptez-la sans porter de jugement, avec un sentiment joyeux que votre poids karmique s’allège, et qu’il serait plus aisé pour vos enfants et petits-enfants de marcher sur le Chemin qui les attend à tous les plans de l’Existence.

Regardez la beauté autour de vous, admirez-la joyeusement et remerciez le Père de ce qu’Il a Cocréé. Appliquez-vous à moins remarquer les manifestations de l’illusion et voyez le côté amusant des choses. Ainsi vous conserverez votre énergie Divine comme le joyau le plus grand que vous avez et vous pourrez la placer seulement dans la multiplication du bien dans votre monde et dans la création des modèles Divins dans tous les domaines de la vie.

Un autre moyen d’acquérir la Positivité c’est l’application de diverses formes d’art par chacun selon ce qui l’attire. Chaque personne incarnée sur la Terre a des talents dans un ou plusieurs arts et elle doit seulement comprendre ce dont elle a le don et lorsqu’elle commence à s’occuper de cette chose, elle découvrira combien de joie cela pourra lui apporter. C’est l’essence de la sagesse populaire passée au cours des siècles – « Celui qui chante, pense au bien et le mal se tient loin de lui ! » *.

Allez plus souvent dans la nature et marchez. Réjouissez-vous de la Création du Père et envoyez-Lui votre admiration et Amour Divin. Et le mieux c’est que votre Joie soit douce, mais Joie intérieure profonde, accompagée d’un état de pacification. Il serait bien d’arrêter à ce moment là de penser à vos affaires quotidiennes et de diriger votre pensée vers l’infini de l’univers. Il est aussi bien au cours de votre balade de vous arrêter à un lieu caché et de remercier joyeusement à haute voix, mais doucement les Êtres de la Lumière quand vous êtes tout seuls et sans la possibilité d’être vus par un autre humain, peu importe de près ou de loin. Ainsi vous donnerez la possibilité aux élémentaux de renouveler vos corps.

Je serais heureux de voir que vous appliquez mes conseils.

JE SUIS Seigneur Gautama Bouddha ai donné ce Message en présence et à l’aide de la Bien-Aimée Pallas Athéna

blue line

* La sagesse populaire « celui qui chante ne pense pas au mal » vient des temps quand il y avait et on chantait seulement des cantiques et des chansons populaires à la gloire de Dieu et du Père, et la musique était en harmonie avec les vibrations des octaves Supérieures de la Lumière.
Mais les mots de cette saggesse populaire sont changés et déformés depuis les siècles. Pour cette raison il serait bien de la prononcer de la manière suivante : « Celui qui chante, pense au bien et le mal se tient loin de lui ! ». Car lorsqu’une personne cocrée des modèles Divins dans l’art, elle est en syntonie avec les sphères Supérieures et elle est loin du mal et pure dans ses pensées, sentiments et paroles. Alors son essence Divine vient en avant et la partie illusoire est transformée en Lumière. Et cette Lumière commence comme le Soleil à ruisseler de lui vers tous. Et comme les tournesols se tournent vers le Soleil, c’est ainsi que tous aux alentours se tournent vers lui avec leur partie Divine et la manifestent. Et ceux qui ont une forte partie illusoire restent loin de la Lumière, c’est à dire « le mal se tient loin de lui ».